Quentin Blake explique ses images

QuentinBlakeQuentin Blake avait déjà publié en français La Vie de la page (Gallimard, 1996), essai lumineux consacré à son art de l’illustration. Les amateurs d’imports avaient pu se régaler, en 2012, de Beyond the Page, un nouveau catalogue commenté, qui insistait sur toutes les images réalisées pour des supports autres que le livre, notamment de fascinantes fresques murales créées pour des maternités ou des musées (Tate Publishing). Le même éditeur a eu l’idée de reprendre, avec la même maquette, un ouvrage antérieur, jamais traduit en français et devenu introuvable outre-Manche, Word and Pictures, une version de La Vie de la Page enrichie pour l’éditeur anglais. Cela donne Pages, mots, Images (Gallimard, 2014 / Words and Pictures, Jonathan Cape 2000, Tate Publishing 2013), un régal pour l’esprit. Avec la simplicité qui le caractérise, Quentin Blake revient sur sa carrière, l’élaboration progressive de son style, et surtout ses passionnantes réflexions sur l’art de l’illustration: comment choisit-on un outil, une technique ? Comment donner corps à un personnage ? Quelles contraintes impose la mise en page, et comment l’illustrateur s’en accommode-il ? Bien plus que de verbeux ouvrages académiques, les courts paragraphes de l’artiste éclairent toutes ces questions avec autant de clarté malicieuse qu’on en trouve dans ses dessins pour enfants. C’est un ouvrage indispensable dans la bibliothèque de l’amateur de livres illustrés.


Une réflexion au sujet de « Quentin Blake explique ses images »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *