Archives pour la catégorie Bibliographie & documentation

Etienne Delessert

(source de l’image: http://nccil.org/experience/artists/Delessert/)

OursbleuEn 2015, les éditions Slatkine ont publié, sous le titre L’Ours bleu, les « mémoires d’un créateur d’images », Etienne Delessert. Tous ceux qui ont grandi avec Yok-Yok et la souris qui avait pris une pierre sur la tête seront sûrement séduits par ces souvenirs variés, mais le livre, au-delà de la nostalgie, intéressera ceux qui portent une attention particulière à l’art de la création d’images, et à ce que signifie « éditer ». En effet, dans ce livre, au-delà des souvenirs parfois anecdotiques qu’il délivre, Etienne Delessert brosse un tableau informé et sans concession de l’édition d’albums et de livres illustrés, autant en France qu’aux États-Unis. Continuer la lecture de Etienne Delessert 

« C’est avec ça qu’on écrit, c’est avec ça qu’on vit… »

En décembre 2012, Edmond Baudoin donne une magistrale leçon de « musique par le dessin » aux lycéens et collégiens de Douarnenez. Il suffit de le regarder dessiner pour comprendre que « le dessin, c’est de la musique ». Cette séquence est mon cadeau de fin de semestre aux étudiants qui suivent mon cours sur l’album pour enfants… Continuer la lecture de « C’est avec ça qu’on écrit, c’est avec ça qu’on vit… » 

Une nouvelle collection critique, « La Fabrique »

Les éditions de l’Atelier du Poisson Soluble lancent une collection sur l’album pour enfants au titre engageant: « La Fabrique ». Selon l’éditeur, « la collection propose des monographies qui confrontent la parole de l’auteur à son œuvre, tout en mettant en lumière son processus créatif ». Le premier titre de la collection, né sous la plume d’Adèle de Boucherville, est consacré à Olivier Douzou. On annonce un second titre, de la même auteur, cette fois centré sur Claude Ponti. Continuer la lecture de Une nouvelle collection critique, « La Fabrique » 

Un nouveau site pour Mémoire d’images

L’association Mémoire d’image, dont j’ai déjà salué ici l’excellente revue, a désormais un nouveau site web: à découvrir absolument! Je lui emprunte la description des activités de l’association:

« L’association Mémoire d’Images existe depuis 2000. Elle a pour vocation de mettre en valeur, de faire redécouvrir, de sortir de l’oubli parfois le travail d’artistes d’hier et d’aujourd’hui dans tous les domaines de l’illustration : livre, affiche, presse, édition publicitaire, bande dessinée, littérature enfantine, mode, cinéma d’animation, jouet… Mémoire d’Images édite une revue trois fois par an ainsi que des numéros spéciaux thématiques ; elle organise des évènements : expositions, rencontres, projections, conférences, animations.« 

Quentin Blake explique ses images

QuentinBlakeQuentin Blake avait déjà publié en français La Vie de la page (Gallimard, 1996), essai lumineux consacré à son art de l’illustration. Les amateurs d’imports avaient pu se régaler, en 2012, de Beyond the Page, un nouveau catalogue commenté, qui insistait sur toutes les images réalisées pour des supports autres que le livre, notamment de fascinantes fresques murales créées pour des maternités ou des musées (Tate Publishing). Le même éditeur a eu l’idée de reprendre, avec la même maquette, un ouvrage antérieur, jamais traduit en français et devenu introuvable outre-Manche, Word and Pictures, une version de La Vie de la Page enrichie pour l’éditeur anglais. Cela donne Pages, mots, Images (Gallimard, 2014 / Words and Pictures, Jonathan Cape 2000, Tate Publishing 2013), un régal pour l’esprit. Avec la simplicité qui le caractérise, Quentin Blake revient sur sa carrière, l’élaboration progressive de son style, et surtout ses passionnantes réflexions sur l’art de l’illustration: comment choisit-on un outil, une technique ? Comment donner corps à un personnage ? Quelles contraintes impose la mise en page, et comment l’illustrateur s’en accommode-il ? Bien plus que de verbeux ouvrages académiques, les courts paragraphes de l’artiste éclairent toutes ces questions avec autant de clarté malicieuse qu’on en trouve dans ses dessins pour enfants. C’est un ouvrage indispensable dans la bibliothèque de l’amateur de livres illustrés.

Rojankovsky

RojanLe livre que Polly Allen, professeur émérite à l’université du Connecticut, a consacré à l’illustrateur Feodor Rojankovsky, vient enfin de paraître. Irving et Polly Allen collectionnent les livres d’enfants russes depuis de nombreuses années; la fille de Rojankovsky, Tatiana Rojankovsky-Koly, a collaboré à cette première biographie raisonnée de l’œuvre de son père. Continuer la lecture de Rojankovsky 

Harlin Quist : un catalogue qui vaut le détour!

Les livres d'Harlin Quist et François Ruy-Vidal. Catalogue bibliographique (1964-2003). Chez les libraires associés / Librairie Michèle Noret, 2013
Les livres d’Harlin Quist et François Ruy-Vidal. Catalogue bibliographique (1964-2003). Chez les libraires associés / Librairie Michèle Noret, 2013

Les libraires Jacques Desse et Michèle Noret ont organisé une exposition consacrée aux livres édités par Harlin Quist, qui s’est tenue du 30 janvier au 16 mars « Chez les libraires associés ». Continuer la lecture de Harlin Quist : un catalogue qui vaut le détour! 

Bibliographie: achats du jour

BibliographieLe printemps incitant au renouvellement de la garde-robe, une visite matinale à l’excellente librairie Libr’enfant m’a permis de compléter ma bibliothèque. Même pas peur, ouvrage issu des travaux de l’association Envols d’Enfance et publié par Gallimard Jeunesse, réunit des textes, des images et des  travaux d’enfants autour de l’idée – et de l’émotion – de la peur. Plein Cadre, catalogue réalisé par des étudiants de l’Ecole Estienne à l’occasion d’une exposition, revient sur l’œuvre fascinante d’Etienne Delessert et sur une carrière extrêmement riche, et loin d’être terminée. Voilà deux ouvrages à faire lire à mes étudiants les plus jeunes — parce qu’ils sont faciles à lire, mais aussi qu’ils abordent en peu de mots les questions qui reviennent en permanence. Delessert, comme Ungerer, parce qu’il ne s’est pas limité au dessin d’illustration pour enfant, dément toutes les fausses certitudes sur « ce que doit être un bon dessin pour enfant ».

Images drôlatiques, dans le même mouvement que les superbes rééditions des éditions MeMo, Drôles de bêtes et Histoire d’une boite à joujoux, témoigne de l’appétit actuel pour l’histoire de l’album en France — le tout est dynamisé par l’énergique association des amis d’André Hellé, et on ne peut que s’en réjouir.

Il ne manque donc plus que le soleil pour que le printemps puisse vraiment commencer.

Trois brigands

Sont parus cette année deux ouvrages consacrés à l’art de Tomi Ungerer, tous deux dus à la plume de Thérèse Willer, conservatrice du Musée Tomi Ungerer à Strasbourg: Tomi Ungerer et ses maîtres. Inspirations et dialogues, catalogue remarquablement illustré de l’exposition qui s’est tenue du 18 novembre 2011 au 19 février 2012 à Strasbourg; et Tomi Ungerer. Graphic Art, essai à peine illustré cette fois, qui tente une synthèse cohérente de l’art de l’illustrateur. Continuer la lecture de Trois brigands