Archives mensuelles : février 2020

Fischer par transparence

Pendant que des policiers matraquent des manifestants, que d’autres font passer le bac, et que les universités publiques s’inquiètent, comme les hôpitaux publics et les tribunaux publics, de ce qu’on est en train de faire du modèle social de la république, des artistes publient des livres. Et des libraires les font vivre. Entre deux manifs, j’ai ainsi pu découvrir les derniers livres de Jérémie Fischer, à qui j’avais consacré un billet la première année de ce carnet de recherches. Ouvrir un livre de Jérémie Fischer, c’est s’offrir une chouette parenthèse de finesse, de beauté et de malice dans un quotidien un peu moche et inquiétant…

Continuer la lecture de Fischer par transparence

États généraux de la recherche et de l’enseignement supérieur

Ce vendredi 31 janvier 2020 était “banalisé” dans mon université, afin que tous puissent participer aux “États généraux” mis sur pied par des collègues bien organisés. La situation, dans ma faculté, est complexe : fac d’abord occupée par des étudiants mobilisés, assez vite dépassés par des éléments incontrôlables qui ont commis d’importantes dégradations ; donc ensuite fac fermée administrativement ; et désormais, fac en réparation, jusqu’à nouvel ordre. Ce blocage, une nouvelle fois conflictuel, a contribué à brouiller, notamment à destination des étudiants, les messages que souhaitaient leur adresser tous ceux qui étaient mobilisés, étudiants comme membres du personnel. Tout le monde ne parlait que du blocage, de la tentative de déblocage par un groupuscule de petits fachos, puis de l’importance (réelle ou fantasmée) des dégâts matériels, ce qui a totalement occulté les motifs du mouvement de mobilisation en cours. Tous (collègues administratifs, enseignants et enseignants-chercheurs, étudiants) sont épuisés ; nous multiplions les réunions, les échanges de mails, les courriers aux étudiants, les efforts de mobilisation, avec parfois le sentiment que tout ceci est en pure perte. J’allais donc sans enthousiasme à ces “États généraux”, épuisée par une semaine de tensions. J’y suis pourtant restée la journée entière. Continuer la lecture de États généraux de la recherche et de l’enseignement supérieur