Maurice Sendak et Der kleine Häwelmann?

La mort de Maurice Sendak a permis l’espace de quelques jours que les grands medias reconnaissent la littérature pour la jeunesse pour autre chose que sa capacité à booster les ventes de grandes maisons. La presse a parlé de l’extraordinaire artiste qu’était Maurice Sendak; le web a permis de réunir diverses interviews récentes dans lesquelles il redisait sa passion pour William Blake ou Hermann Melville.

Le hasard du calendrier a fait qu’est resurgie, lors du dernier séminaire de l’Afreloce à l’Ecole Normale Supérieure, l’évocation d’un poème romantique allemand, Der kleine Häwelmann, de Theodor Storm, poème qui a été mentionné par l’une des participantes à cette séance, madame Hélène Vigne.

C’est moins le texte daté de 1849, écrit par Storm pour son propre fils, qui m’intéresse ici, que la version imagée qu’en donne en 1926 l’artiste Else Wenz-Viëtor (1882-1973) chez l’éditeur Stalling (Oldenburg). Il me semble en effet que l’album, qui évoque la cavalcade nocturne d’un petit garçon éveillé par la lune, constitue une source possible de l’imaginaire que déploie Sendak dans Cuisine de nuit.

Quelques parallèles d’images deux à deux permettront aux observateurs de se faire une idée personnelle; l’album d’Else Wenz-Viëtor a été réédité dès 1984 par les éditions Lappan.

Sans titre-1
Theodor Storm, Else Wenz-Viëtor, Der kleine Häwelmann, Lappen, 2006 ; Maurice Sendak, Cuisine de nuit, L’Ecole des Loisirs, 1972.

Sans titre-2

Sans titre-3

Sans titre-4

Sans titre-5

Ce billet-ci est pour Evelyne.

 

Pour citer cet article : Cécile Boulaire, "Maurice Sendak et Der kleine Häwelmann?," in Album '50', 14 mai 2012, https://album50.hypotheses.org/274.


2 réflexions sur « Maurice Sendak et Der kleine Häwelmann? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.