L’année Okapi

Tas d'Okapi2014 m’a permis d’achever mes recherches sur les Petits Livres d’Or ; l’ouvrage présentant les résultats de ce travail devrait paraître au cours de l’année. 2015 s’ouvre sur un nouveau chantier enthousiasmant, l’exploration de la galaxie Okapi. Grâce à mon bienfaiteur B.M., j’ai récupéré une collection quasi intégrale des 20 premières années d’existence du magazine. Le dispositif photographique financé grâce au programme Icono Réseau va me permettre de numériser la collection, afin de circuler au mieux dans ces milliers de pages de documentaires, de jeux, de courriers, de bandes dessinées et de fictions. Mais déjà, le feuilletage et le dédoublonnage de la collection ouvre des pistes merveilleuses : les plus talentueux illustrateurs de leur génération ont été un jour ou l’autre invités à collaborer aux pages du magazine – mention spéciale à Nicole Claveloux, dont le personnage de Louise XIV, totalement fantasque, m’a jadis profondément intriguée, avant de m’attacher au journal.

Louise XIV au bout du rouleau
Image trouvée sur le site de Bernard Barral. http://www.resaclic.net/grabote/Main/okapi_intro.php


2 réflexions sur « L’année Okapi »

  1. Bonjour,

    Ah !…Voilà un chantier très prometteur et de grande nostalgie pour cette période de ce journal, qui progressivement a abandonné la richesse des illustrateurs de talents, pour n’employer en majorité, que la photographie dans ses propos et autres rubriques. Pourquoi “OKAPI” n’a-t-il poursuivi sa démarche originale de ses premières années jusqu’à aujourd’hui ?

    Cette présentation, qui fait le choix de n’employer en majorité que des illustrations et dessins originaux, au détriment de la photographie (mais elle n’en est pas dépourvue), est revenu récemment, dans la presse grand public adulte d’information cette fois, avec la revue “XXI”, fondée en Janvier 2008 par Patrick de SAINT-EXUPERY et Laurent BECCARIA, ce dernier étant le fils d’Yves BECCARIA, qui dirigea le Département Presse Jeunesse du Groupe BAYARD Presse, où il fut l’un des artisans de ces premières décennies de “OKAPI”.

    Très Bonnes Recherches & au plaisir de vous lire !…

    P.S.: Est-ce que votre travail de numérisation de votre collection de “OKAPI” sera disponible en ligne et/ou complétera le très bon site Web de Bernard BARRAL ?…

    1. Merci pour vos encouragements! Dans un premier temps, ces numérisations seront uniquement pratiques, et à usage personnel: pour pouvoir naviguer dans l’intégralité de la collection sans avoir à manipuler chaque fois des kilos de papier, difficiles à emporter en déplacement! A terme, pourquoi pas en rendre publiques certaines? Mais… le travail d’Okapi appartient à Okapi, et les images à ceux qui les ont créées! Une mise en ligne ne pourrait pas se faire sans consultation des légitimes détenteurs des droits de ces milliers de pages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.