#4 Le bébé prématuré et la voix maternelle

4e épisode de Pourquoi lire des histoires à des bébés prématurés ?, mon exposé des bases sur lesquelles s’est établi le programme ‘Lisons aux nourrissons’, lectures d’albums en néonatologie. Cette fois-ci, après la musique, on va parler de la voix, en particulier celle de la mère. Tous les bébés aiment entendre la voix de leur mère, on a même prouvé que les bébés à terme la “préfèrent” aux autres voix. On s’est donc demandé si ça marchait aussi pour les préma…

Sans surprise, les études sur les effets de la voix chez les bébés prématurés s’enracinent dans les connaissances, acquises durant les années 1990, sur la sensibilité des nouveau-nés à la voix maternelle (Fifer & Moon, 1997) – en particulier les travaux de psychologie du développement qui mettent en avant les dimensions rythmiques et synchroniques des interactions vocales entre mères et bébés (Gratier, Devouche et al., 2015).

Ces études ont également pour contexte les programmes qui mettent l’accent sur l’environnement sensoriel du bébé né prématurément, comme le NIDCAP (Newborn Individualized Developmental Care and Assessment Program). Ces programmes s’appuient sur le constat que la rupture avec l’environnement utérin et les stimulations atypiques subies par les grands prématurés en postnatal peuvent altérer leur bien-être, leur stabilité physiologique et comportementale, et les empêcher de percevoir un certain nombre de signaux sensoriels maternels. Les aménagements promus par ce type de programme concernent autant l’architecture que le matériel, mais aussi bien sûr l’activité humaine dans le service – des gens qui parlent (Kuhn et al., 2011). Dans les années 2010 commencent donc à apparaître des études portant sur la voix, notamment maternelle, dans les services de néonatologie.

L’une des pistes développées a porté davantage, dans un premier temps, sur les effets de la voix entendue sur le développement cognitif et langagier du bébé, à moyen terme (Caskey et al., 2014). « Voix » était donc ici compris comme avant tout « support de langage ».

Mais très vite se déploient des études centrées davantage sur la dimension sensorielle du contact avec la voix maternelle. Piccioloni et al. (2014), à partir d’une étude menée sur 71 prématurés pensant moins d’1,5 kg à la naissance, suggèrent que exposition précoce à la voix maternelle exerce un effet bénéfique sur le développement autonome et neurocomportemental des prématurés. En 2016 une équipe de neurologues (Lejeune et al., 2016) souligne à quel point un environnement bruyant, notamment les alarmes fréquentes dans les services de néonatologie, perturbe fortement le fonctionnement sensoriel général des bébés prématurés. Dans les mêmes années, Webb et ses collègues comparent le cortex auditif bilatéral de prématurés ayant entendu des enregistrements de la voix et des battements de cœur de leur mère, avec celui de bébés qui ont simplement entendu les bruits ambiants de l’unité de soins ; cela leur permet de conclure que le cortex auditif s’adapte mieux aux sons maternels qu’aux bruits de l’environnement (Webb et al., 2015).

En 2017, Manuela Filippa, dont la thèse de psychologie du développement portait précisément sur la voix maternelle et le bébé prématuré (2013), coordonne avec Pierre Kuhn et Björn Westrup un volume d’études intitulé Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development. Bridging the Gaps Between Research and Practice (2017). L’ouvrage synthétise les connaissances à jour : Pierre Kuhn, André Dufour et Claire Zores exposent ce qu’on sait alors du développement anatomique et fonctionnel du système auditif des prématurés. Fabrizio Ferrari et al. suggèrent que l’exposition à la voix maternelle permet de stabiliser les fonctions neurovégétatives du bébé. Manuela Filippa présente ses expérimentations sur la parole directe et le chant adressés par la mère à son bébé prématuré en unité néonatale. La même année, une revue de littérature menée par Filippa et ses collègues, incluant plus de 500 prématurés durant une quinzaine d’années (2000-2015), suggère que l’exposition à la voix maternelle entraînerait une stabilisation physiologique et comportementale des prématurés, avec moins d’événements cardiorespiratoires. Une autre revue de littérature presque concomitante (Saliba et al., 2018) porte sur les voix non-maternelles : les stimuli vocaux augmenteraient la stabilité des prématurés en termes de fréquence cardiaque, de fréquence respiratoire, de saturation en oxygène et de mesures comportementales. Mais les deux études concluent que les données recueillies ne constituent pas des “résultats probants” au sens qu’on donne actuellement à cette formule : des études plus précises restent à mener, en affinant les connaissances. Les études vont donc se multiplier et se raffiner à partir de ce tournant des années 2020.

Un certain nombre de travaux, poursuivant les connaissances acquises dans l’observation des bébés nés à terme, vont alors se concentrer sur les  interactions entre mère et bébé autour de moments de partage vocal. Filippa et ses collègues (2018) s’intéressent à l’association entre la voix maternelle et ses modulations, et les expressions faciales manifestées par le bébé prématuré : la voix maternelle dirigée vers le nourrisson présente des qualités émotionnelles plus marquées lorsque les nourrissons manifestent un changement de comportement que lorsqu’ils sont passifs et sans expression – on est donc bien devant une situation interactive. Filippa et Grandjean (Filippa, Monaci, Grandjean, 2019) approfondissent leurs recherches sur les paramètres vocaux des mères s’adressant à leur bébé prématuré, et montrent que les modulations de la voix traduisent à la fois des réactions aux expressions du bébé, et à la fois l’expression des émotions maternelles.  Carvalho et ses collègues étudient à leur tour les vocalisations des bébés prématurés en réponse à la parole ou au chant adressés par la mère, et montrent qu’ils vocalisent plus naturellement après le chant de la mère qu’après sa parole (Carvalho et al., 2019). En 2019, une courte méta-étude de Williamson et al. Montre qu’il n’y a aucun effet négatif de la voix maternelle (ouf !), et que les résultats existants encouragent à en développer l’usage au cours des soins ordinaires (Williamson et al., 2019).

En 2020, Manuela Flippa et Didier Grandjean coordonnent un numéro spécial de la revue Journal of Nonverbal Behavior consacré à la communication non-verbale dans une perspective développementale (vol. 44 n° 4, Filippa & Grandjean, 2020). Filippa et al. (Filippa et al., 2020) y développent les résultats de leurs études sur les réponses comportementales des nourrissons à des stimuli sociaux externes, et montrent une augmentation des comportements d’auto-toucher et d’ouverture des yeux pendant les chansons et les discours dirigés par la mère. Saliba et ses collègues ont testé les réponses des prématurés à la voix de la mère mais aussi du père, et montrent que l’une et l’autre voix produisent un effet « éveillant » sur le comportement du bébé prématuré (Saliba et al., 2020) – résultats confirmés par la revue de littérature menée en 2023 par Jasin et ses collègues (Jasin et al., 2023). En 2021, Monaci et al., ont interrogé la pertinence du modèle de la « musicalité communicative » de Trevarthen pour comprendre les interactions vocales précoces entre mères et bébés prématurés (chant et parole adressés) ; ils montrent que le sentiment d’efficacité des mères s’accroît à mesure que l’expérience se renouvelle (Monaci et al., 2021).  L’année suivante, Flippa et ses collègues montrent que le chant maternel renforce l’activité vagale des prématurés à court terme, alors que la parole contingente ne produit pas cet effet – retrouvant l’esprit des résultats de Carvalho en 2019 (Filippa et al., 2022). Dans le but de rechercher des effets positifs de la voix maternelle sur l’ajustement entre mère et bébé prématuré, Hirscher et ses collègues (Hirscher et al., 2023) ont mesuré le taux d’ocytocine, un neuropeptide régulant la réponse inflammatoire et favorisant le lien mère-enfant, dans la salive de la mère, soit pendant qu’elle parle à son bébé, soit pendant qu’elle parle à son bébé tout en le touchant – c’est cette dernière combinaison qui produit le meilleur effet sur l’équilibre hormonal maternel entre l’octytocine et le cortisol. Plus récemment, on a cherché à comprendre de quelle manière le cerveau du bébé prématuré gérait la reconnaissance des voix. Filippa et ses collègues ont montré par des électro-encéphalogrammes que les nourrissons prématurés réagissent sélectivement aux voix étrangères dans les deux hémisphères temporaux et qu’ils manquent de réponses cérébrales sélectives à la voix directe de leur mère, contrairement aux bébés à terme (Filippa, Benis et al., 2023).

Ce rapide passage en revue des acquis récents de la recherche montre qu’il s’agit d’un champ extrêmement neuf et stimulant. Les approches des effets de la voix, notamment maternelle, sur le comportement et le développement du bébé prématuré gagnent en précision, et vont dans le sens d’une incitation faite aux parents à parler à leur bébé. C’est notamment dans ce contexte d’une attention fine portée aux interactions vocales précoces que je souhaiterais maintenant évoquer la question des lectures adressées aux bébés prématurés. Cela va m’amener, dans le prochain billet, à un passage en revue des (assez rares) expérimentations internationales dans ce domaine.

(à suivre…)

L’image d’en-tête de ce billet, comme des autres billets de cette série, a été empruntée sur un site qui promeut la pratique de la lecture, de la parole ou de la musique en unité néonatale. Ici c’est un article du New York Times, “Live Music’s Charms, Soothing Premature Hearts”, le 15 avril 2013.

Bibliographie

Brignoni-Pérez Edith, Morales Maya Chan, Marchman Virginia A., Scala Melissa, Feldman Heidi M., Yeom Kristen et Travis Katherine E., « Listening to Mom in the NICU: effects of increased maternal speech exposure on language outcomes and white matter development in infants born very preterm », Trials, 13 Juillet 2021, vol. 22, no 1, p. 444.

Carvalho Maria Eduarda S., Justo João M. R. M., Gratier Maya, Tomé Teresa, Pereira Esmeralda et Rodrigues Helena, « Vocal responsiveness of preterm infants to maternal infant-directed speaking and singing during skin-to-skin contact (Kangaroo Care) in the NICU », Infant Behavior & Development, Novembre 2019, vol. 57, p. 101332.

Caskey Melinda, Stephens Bonnie, Tucker Richard et Vohr Betty, « Adult talk in the NICU with preterm infants and developmental outcomes », Pediatrics, Mars 2014, vol. 133, no 3, pp. e578-584.

Ferrari Fabrizio, Talucci Giovanna, Ori Luca, Bertoncelli Natascia, Filippa Manuela et Lucaccioni Laura, « Maternal Voice and Its Influence on Stress and Sleep », in Manuela Filippa, Pierre Kuhn et Björn Westrup (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development  : Bridging the Gaps Between Research and Practice, Cham, Springer International Publishing, 2017, pp. 151‑163.

Fifer W. P. et Moon C. M., « The role of mother’s voice in the organization of brain function in the newborn », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992). Supplement, Juin 1994, vol. 397, pp. 86‑93.

Filippa Anro Manuela, La Voix maternelle et le bébé prématuré,Université Paris 10, 2013.

Filippa Manuela et Grandjean Didier, « Introduction to the Special Issue on Nonverbal Vocal Communication in Development », Journal of Nonverbal Behavior, 12 Juillet 2020, vol. 44, no 4.

Filippa Manuela, « Early Vocal Contact: Direct Talking and Singing to Preterm Infants in the NICU », in Manuela Filippa, Pierre Kuhn et Björn Westrup (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development  : Bridging the Gaps Between Research and Practice, Cham, Springer International Publishing, 2017, pp. 133‑150.

Filippa Manuela, Benis Damien, Adam-Darque Alexandra, Grandjean Didier et Hüppi Petra S., « Preterm infants show an atypical processing of the mother’s voice », Brain and Cognition, 8 Novembre 2023, vol. 173, p. 106104.

Filippa Manuela, Gratier Maya, Devouche Emmanuel et Grandjean Didier, « Changes in infant-directed speech and song are related to preterm infant facial expression in the neonatal intensive care unit », Interaction Studies, 31 Décembre 2018, vol. 19, no 3, pp. 427‑444.

Filippa Manuela, Kuhn Pierre et Westrup Bjorn (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development. Bridging the Gaps Between Research and Practice, Springer, 2017.

Filippa Manuela, Menin Damiano, Panebianco Roberta, Monaci Maria Grazia, Dondi Marco et Grandjean Didier, « Live Maternal Speech and Singing Increase Self-Touch and Eye-Opening in Preterm Newborns: A Preliminary Study », Journal of Nonverbal Behavior, 1 Décembre 2020, vol. 44, no 4, pp. 453‑473.

Filippa Manuela, Monaci Maria Grazia et Grandjean Didier, « Emotion Attribution in Nonverbal Vocal Communication Directed to Preterm Infants », Journal of Nonverbal Behavior, 1 Mars 2019, vol. 43, no 1, pp. 91‑104.

Filippa Manuela, Nardelli Mimma, Della Casa Elisa, Berardi Alberto, Picciolini Odoardo, Meloni Sara, Lunardi Clara, Cecchi Alessandra, Sansavini Alessandra, Corvaglia Luigi, Scilingo Enzo Pasquale, Ferrari Fabrizio et EVC Group, « Maternal Singing but Not Speech Enhances Vagal Activity in Preterm Infants during Hospitalization: Preliminary Results », Children, Février 2022, vol. 9, no 2, p. 140.

Filippa Manuela, Panza Costantino, Ferrari Fabrizio, Frassoldati Rossella, Kuhn Pierre, Balduzzi Sara et D’Amico Roberto, « Systematic review of maternal voice interventions demonstrates increased stability in preterm infants », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992), Août 2017, vol. 106, no 8, pp. 1220‑1229.

Gratier Maya, Devouche Emmanuel, Guellai Bahia, Infanti Rubia, Yilmaz Ebru et Parlato Erika, « Early development of turn-taking in vocal interaction between mothers and infants », Frontiers in Psychology, 2015, vol. 6.

Hirschel Jessica, Carlhan-Ledermann Audrey, Ferraz Céline, Brand Laure-Anne, Filippa Manuela, Gentaz Edouard, Lejeune Fleur et Baud Olivier, « Maternal Voice and Tactile Stimulation Modulate Oxytocin in Mothers of Hospitalized Preterm Infants: A Randomized Crossover Trial », Children, Septembre 2023, vol. 10, no 9, p. 1469.

Jasin Lisa R. et Newnam Katherine M., « The Response of the Infant to the Father’s Voice: An Evidence-Based Review », Advances in Neonatal Care: Official Journal of the National Association of Neonatal Nurses, 1 Août 2023, vol. 23, no 4, pp. 348‑354.

Kuhn P., Zores C., Astruc D., Dufour A. et Casper Ch., « Développement sensoriel des nouveau-nés grands prématurés et environnement physique hospitalier », Archives de Pédiatrie, 1 Juillet 2011, vol. 18,  « XLIe Journées Nationales de NéonatalogieInstitut Pasteur, Paris, les 10 et 11 mars 2011 » , pp. S92‑S102.

Kuhn Pierre, Dufour André et Zores Claire, « The Auditory Sensitivity of Preterm Infants Toward Their Atypical Auditory Environment in the NICU and Their Attraction to Human Voices », in Manuela Filippa, Pierre Kuhn et Björn Westrup (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development  : Bridging the Gaps Between Research and Practice, Cham, Springer International Publishing, 2017, pp. 113‑130.

Lejeune Fleur, Parra Johanna, Berne-Audéoud Frédérique, Marcus Leïla, Barisnikov Koviljka, Gentaz Edouard et Debillon Thierry, « Sound Interferes with the Early Tactile Manual Abilities of Preterm Infants », Scientific Reports, 18 Mars 2016, vol. 6, no 1, p. 23329.

Monaci Maria Grazia, Gratier Maya, Trevarthen Colwyn, Grandjean Didier, Kuhn Pierre et Filippa Manuela, « Parental Perception of Vocal Contact with Preterm Infants: Communicative Musicality in the Neonatal Intensive Care Unit », Children (Basel, Switzerland), 17 Juin 2021, vol. 8, no 6, p. 513.

Picciolini Odoardo, Porro Matteo, Meazza Anna, Giannì Maria Lorella, Rivoli Chiara, Lucco Giovanna, Barretta Francesco, Bonzini Matteo et Mosca Fabio, « Early exposure to maternal voice: Effects on preterm infants development », Early Human Development, 1 Juin 2014, vol. 90, no 6, pp. 287‑292.

Saliba Sahar, Esseily Rana, Filippa Manuela, Kuhn Pierre et Gratier Maya, « Exposure to human voices has beneficial effects on preterm infants in the neonatal intensive care unit », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992), Juillet 2018, vol. 107, no 7, pp. 1122‑1130.

Saliba Sahar, Gratier Maya, Filippa Manuela, Devouche Emmanuel et Esseily Rana, « Fathers’ and Mothers’ Infant Directed Speech Influences Preterm Infant Behavioral State in the NICU », Journal of Nonverbal Behavior, 1 Décembre 2020, vol. 44, no 4, pp. 437‑451.

Brignoni-Pérez Edith, Morales Maya Chan, Marchman Virginia A., Scala Melissa, Feldman Heidi M., Yeom Kristen et Travis Katherine E., « Listening to Mom in the NICU: effects of increased maternal speech exposure on language outcomes and white matter development in infants born very preterm », Trials, 13 Juillet 2021, vol. 22, no 1, p. 444.

Carvalho Maria Eduarda S., Justo João M. R. M., Gratier Maya, Tomé Teresa, Pereira Esmeralda et Rodrigues Helena, « Vocal responsiveness of preterm infants to maternal infant-directed speaking and singing during skin-to-skin contact (Kangaroo Care) in the NICU », Infant Behavior & Development, Novembre 2019, vol. 57, p. 101332.

Caskey Melinda, Stephens Bonnie, Tucker Richard et Vohr Betty, « Adult talk in the NICU with preterm infants and developmental outcomes », Pediatrics, Mars 2014, vol. 133, no 3, pp. e578-584.

Ferrari Fabrizio, Talucci Giovanna, Ori Luca, Bertoncelli Natascia, Filippa Manuela et Lucaccioni Laura, « Maternal Voice and Its Influence on Stress and Sleep », in Manuela Filippa, Pierre Kuhn et Björn Westrup (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development  : Bridging the Gaps Between Research and Practice, Cham, Springer International Publishing, 2017, pp. 151‑163.

Fifer W. P. et Moon C. M., « The role of mother’s voice in the organization of brain function in the newborn », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992). Supplement, Juin 1994, vol. 397, pp. 86‑93.

Filippa Anro Manuela, La Voix maternelle et le bébé prématuré,Université Paris 10, 2013.

Filippa Manuela et Grandjean Didier, « Introduction to the Special Issue on Nonverbal Vocal Communication in Development », Journal of Nonverbal Behavior, 12 Juillet 2020, vol. 44, no 4.

Filippa Manuela, « Early Vocal Contact: Direct Talking and Singing to Preterm Infants in the NICU », in Manuela Filippa, Pierre Kuhn et Björn Westrup (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development  : Bridging the Gaps Between Research and Practice, Cham, Springer International Publishing, 2017, pp. 133‑150.

Filippa Manuela, Benis Damien, Adam-Darque Alexandra, Grandjean Didier et Hüppi Petra S., « Preterm infants show an atypical processing of the mother’s voice », Brain and Cognition, 8 Novembre 2023, vol. 173, p. 106104.

Filippa Manuela, Gratier Maya, Devouche Emmanuel et Grandjean Didier, « Changes in infant-directed speech and song are related to preterm infant facial expression in the neonatal intensive care unit », Interaction Studies, 31 Décembre 2018, vol. 19, no 3, pp. 427‑444.

Filippa Manuela, Kuhn Pierre et Westrup Bjorn (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development. Bridging the Gaps Between Research and Practice, Springer, 2017.

Filippa Manuela, Menin Damiano, Panebianco Roberta, Monaci Maria Grazia, Dondi Marco et Grandjean Didier, « Live Maternal Speech and Singing Increase Self-Touch and Eye-Opening in Preterm Newborns: A Preliminary Study », Journal of Nonverbal Behavior, 1 Décembre 2020, vol. 44, no 4, pp. 453‑473.

Filippa Manuela, Monaci Maria Grazia et Grandjean Didier, « Emotion Attribution in Nonverbal Vocal Communication Directed to Preterm Infants », Journal of Nonverbal Behavior, 1 Mars 2019, vol. 43, no 1, pp. 91‑104.

Filippa Manuela, Nardelli Mimma, Della Casa Elisa, Berardi Alberto, Picciolini Odoardo, Meloni Sara, Lunardi Clara, Cecchi Alessandra, Sansavini Alessandra, Corvaglia Luigi, Scilingo Enzo Pasquale, Ferrari Fabrizio et EVC Group, « Maternal Singing but Not Speech Enhances Vagal Activity in Preterm Infants during Hospitalization: Preliminary Results », Children, Février 2022, vol. 9, no 2, p. 140.

Filippa Manuela, Panza Costantino, Ferrari Fabrizio, Frassoldati Rossella, Kuhn Pierre, Balduzzi Sara et D’Amico Roberto, « Systematic review of maternal voice interventions demonstrates increased stability in preterm infants », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992), Août 2017, vol. 106, no 8, pp. 1220‑1229.

Gratier Maya, Devouche Emmanuel, Guellai Bahia, Infanti Rubia, Yilmaz Ebru et Parlato Erika, « Early development of turn-taking in vocal interaction between mothers and infants », Frontiers in Psychology, 2015, vol. 6.

Hirschel Jessica, Carlhan-Ledermann Audrey, Ferraz Céline, Brand Laure-Anne, Filippa Manuela, Gentaz Edouard, Lejeune Fleur et Baud Olivier, « Maternal Voice and Tactile Stimulation Modulate Oxytocin in Mothers of Hospitalized Preterm Infants: A Randomized Crossover Trial », Children, Septembre 2023, vol. 10, no 9, p. 1469.

Jasin Lisa R. et Newnam Katherine M., « The Response of the Infant to the Father’s Voice: An Evidence-Based Review », Advances in Neonatal Care: Official Journal of the National Association of Neonatal Nurses, 1 Août 2023, vol. 23, no 4, pp. 348‑354.

Kuhn P., Zores C., Astruc D., Dufour A. et Casper Ch., « Développement sensoriel des nouveau-nés grands prématurés et environnement physique hospitalier », Archives de Pédiatrie, 1 Juillet 2011, vol. 18,  « XLIe Journées Nationales de NéonatalogieInstitut Pasteur, Paris, les 10 et 11 mars 2011 » , pp. S92‑S102.

Kuhn Pierre, Dufour André et Zores Claire, « The Auditory Sensitivity of Preterm Infants Toward Their Atypical Auditory Environment in the NICU and Their Attraction to Human Voices », in Manuela Filippa, Pierre Kuhn et Björn Westrup (dirs.), Early Vocal Contact and Preterm Infant Brain Development  : Bridging the Gaps Between Research and Practice, Cham, Springer International Publishing, 2017, pp. 113‑130.

Lejeune Fleur, Parra Johanna, Berne-Audéoud Frédérique, Marcus Leïla, Barisnikov Koviljka, Gentaz Edouard et Debillon Thierry, « Sound Interferes with the Early Tactile Manual Abilities of Preterm Infants », Scientific Reports, 18 Mars 2016, vol. 6, no 1, p. 23329.

Monaci Maria Grazia, Gratier Maya, Trevarthen Colwyn, Grandjean Didier, Kuhn Pierre et Filippa Manuela, « Parental Perception of Vocal Contact with Preterm Infants: Communicative Musicality in the Neonatal Intensive Care Unit », Children (Basel, Switzerland), 17 Juin 2021, vol. 8, no 6, p. 513.

Picciolini Odoardo, Porro Matteo, Meazza Anna, Giannì Maria Lorella, Rivoli Chiara, Lucco Giovanna, Barretta Francesco, Bonzini Matteo et Mosca Fabio, « Early exposure to maternal voice: Effects on preterm infants development », Early Human Development, 1 Juin 2014, vol. 90, no 6, pp. 287‑292.

Saliba Sahar, Esseily Rana, Filippa Manuela, Kuhn Pierre et Gratier Maya, « Exposure to human voices has beneficial effects on preterm infants in the neonatal intensive care unit », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992), Juillet 2018, vol. 107, no 7, pp. 1122‑1130.

Saliba Sahar, Gratier Maya, Filippa Manuela, Devouche Emmanuel et Esseily Rana, « Fathers’ and Mothers’ Infant Directed Speech Influences Preterm Infant Behavioral State in the NICU », Journal of Nonverbal Behavior, 1 Décembre 2020, vol. 44, no 4, pp. 437‑451.

Webb Alexandra R., Heller Howard T., Benson Carol B. et Lahav Amir, « Mother’s voice and heartbeat sounds elicit auditory plasticity in the human brain before full gestation », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 10 Mars 2015, vol. 112, no 10, pp. 3152‑3157.

Williamson Selena et McGrath Jacqueline M., « What Are the Effects of the Maternal Voice on Preterm Infants in the NICU? », Advances in Neonatal Care, Août 2019, vol. 19, no 4, p. 294.



Citer ce billet
Cécile Boulaire (2024, 2 février). #4 Le bébé prématuré et la voix maternelle. Album '50' Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vqta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.