#6 Lire aux bébés en unité néonatale (2/2)

Ce 6e épisode de Pourquoi lire des histoires à des bébés prématurés ? termine le tour d’horizon international (surtout américain, à vrai dire) des lectures adressées aux bébés en néonatologie. Je signalais, en terminant le précédent billet, que les études existantes portant sur les lectures aux bébés prématurés étaient particulièrement prometteuses dans deux directions : le développement des capacités langagières futures du bébé ; et les effets des lectures sur le lien mère-enfant, envisagé en termes de synchronie. C’est donc de cela qu’on va parler ici.

Développement futur du langage

À Stanford, on lance en 2019 une étude randomisée destinée à mesurer les effets de l’exposition à la parole maternelle sur des grands prématurés, en termes de développement ultérieur du langage (entre 12 et 18 mois d’âge corrigé, via un questionnaire aux parents) mais aussi en mesurant le développement de la substance blanche par IRM (Brignoni-Pérez  et al., 2021). L’étude ambitionne de faire progresser la compréhension théorique de la manière dont l’exposition précoce au langage modifie directement la structure du cerveau pour l’apprentissage ultérieur du langage. Pour cette étude – et c’est en cela qu’elle m’intéresse – les chercheurs ont choisi d’augmenter l’exposition des bébés du groupe test à la parole maternelle en demandant aux mères de s’enregistrer lisant un livre pour enfants ; l’enregistrement est alors diffusé au bébé via un ipod placé dans l’incubateur, les bébés du groupe témoin ayant un ipod qui ne diffuse pas de voix maternelle.

Image extraite de l’article d’Erin Graham, “Storytime at NICU”, 18 décembre 2019, sur le blog pédiatrique de Stanford.

L’hôpital de Rhode Island, qui s’intéresse de près aux effets du langage parental sur les vocalisations des bébés prématurés (Caskey et al., 2011), publie en 2022 les résultats d’une étude randomisée reposant sur la lecture par les parents de grands prématurés (Mayne et al., 2022). Le processus est méticuleusement décrit. Tous les parents de l’étude ont été sensibilisés à l’importance de la stimulation de leur bébé par la parole, mais seuls ceux du groupe test ont reçu des albums pendant la phase d’expérimentation (les parents du groupe témoin ont reçu leurs albums à la sortie de l’hôpital). À ces parents du groupe test on a aussi proposé une démonstration de lecture expressive (faite par le chercheur porteur du projet), ainsi qu’une sensibilisation au « parler-bébé » dont la prosodie est si particulière, à la question du récit, et à l’attention conjointe. Ces sessions se passaient de manière standardisée, dans la chambre familiale. Les mesures comparatives ont été réalisées à partir du système LENA© Natural Language Study (Canault et al., 2017), et les livres fournis par le programme Reach Out and Read local, ainsi que par l’association philanthropique March of Dime vouée à la santé maternelle et infantile. Le dispositif LENA© enregistre et mesure les paroles parentales en termes de nombres de mots, mais aussi les interactions langagières parent-bébé en termes de « tour de parole », en tenant compte des vocalisations du bébé. Chaque bébé (groupe test et groupe témoin) a fait l’objet d’un enregistrement continu de 16h à trois reprises : aux 32e, 34e et 36e semaines. Pendant ces 16 heures, un segment particulier de 15 minutes fait l’objet d’un traitement à part : la mère prend son bébé dans les bras pendant 5 minutes ; au bout de 5 minutes, les mères du groupe test reçoivent un album avec la recommandation de le lire et d’interagir avec leur bébé, tandis que les mères du groupe témoin se contentent de continuer à interagir à leur guise ; puis pendant les 5 dernières minutes le bébé est replacé dans son berceau ou son incubateur, sans instruction particulière donnée aux mères. Les résultats  ont surpris les chercheurs, qui imaginaient un effet positif des lectures sur le nombre de mots employés par les parents ou sur les vocalisations des bébés : or seuls les « tours de parole » ont augmenté (les tours de parole englobent l’expérience sociale entre une mère et son nourrisson, au cours de laquelle la mère parle au nourrisson tout en suscitant l’attention conjointe).

L’intérêt de cette expérimentation, pionnière, consiste dans ce qu’elle nous apprend sur le développement du langage des prématurés à court terme : on croyait que les pleurs étaient la première base du langage vocal chez les prématurés, or les enregistrements réalisés dans ce cadre ont montré que ces bébés pouvaient produire très tôt (34 à 36 SA) des vocalisations distinctes des cris, ce qui indique une exploration vocale précoce chez le nourrisson. Par ailleurs, on sait ce sont précisément les tours de parole, et non le nombre de mots des adultes, qui sont en corrélation avec l’augmentation du QI, de la compréhension verbale et du vocabulaire,  via le développement de la connectivité neuronale dans les régions linguistiques de la substance blanche, et ce indépendamment du niveau socio-économique des familles (Gilkerson et al., 2018 ; et surtout Romeo et al., 2018). Cette étude est donc intéressante en ce qu’elle fait le lien entre pratique de la lecture en unité néonatale et développement de ces espaces de proto-conversation, qui pourraient être prédictifs d’une plus large place accordée au dialogue parent-enfant dans la petite enfance, elle-même favorable au développement cérébral.

Les résultats de cette étude sont confirmés dans un article plus récent (McGowan et al., 2024), qui met l’accent sur les sessions de sensibilisation proposées aux parents du groupe test, notamment lorsqu’on leur commente les résultats d’enregistrements de l’activité vocale dans la chambre de leur bébé pendant une durée d’une heure : cette démarche de feedback entraîne une prise en compte des effets concrets de leurs interactions avec leur bébé, et les incite à interagir verbalement avec lui, et à répondre à ses vocalisations. L’étude conclut qu’une intervention de sensibilisation de ce genre peut conduire à un changement de comportement précoce des parents en matière de langage ; ces changements, à leur tour, déterminent les résultats ultérieurs en matière de langage chez l’enfant. Limite toutefois : pour des raisons pratiques, l’étude n’a inclus que des parents anglophones, ce qui ne permet pas d’élargir les résultats à la question des parents dont la langue quotidienne n’est pas la lange majoritaire de l’unité néonatale – or la non-maitrise de la langue parlée par l’équipe médicale est un des facteurs de fragilité familiale devant la prématurité, hélas bien connu des équipes médicales.

Ofelia Gonzalez, “First Things Firts Partner and Tucson Medical Center create reading corner for babies in NICU”, 15 décembre 2022, sur le site de la fondation FTF en Arizona.

Ces résultats concernant les effets de la lecture sont intéressants à prendre en considération dans le cadre d’une attention à l’environnement langagier du bébé prématuré dans sa globalité. On a en effet pu montrer que si parents et soignants étaient convaincus de l’importance d’un environnement langagier riche pour le bébé, ils ne connaissaient pas forcément les raisons de cette importance, et parents et soignants avaient des perceptions différentes (Romeo et al., 2023). Assurer un développement neurocognitif optimal des enfants à risque suppose donc d’imaginer des interventions avec une double focalisation sur les familles et le personnel – les interventions à base de lecture ne faisant pas exception à ce principe.

Il y a là, selon moi, un premier axe de développement de la réflexion, qu’il m’intéresse d’approfondir. Si les questions de développement neuronal sont de la stricte compétence des scientifiques, et si le développement langagier à moyen terme est du ressort des linguistes, en revanche la question de l‘esprit dans lequel peuvent se développer des actions de prévention, reposant sur l’album, en unité néonatale, m’intéresse à double titre : en tant que théoricienne de la littérature, puisque c’est de littérature qu’il s’agit ; et en tant qu’administrarice d’une association d’éducation populaire dont toute l’action consiste précisément à développer des actions de médiation de littérature là où le partage de littérature n’est une évidence pour personne, ni pour les “bénéficiaires”, ni pour les autres professions en présence.

Lien mère-enfant, synchronie, accordage…

Le deuxième axe prometteur de développement de ces études porte sur le lien qui s’établit entre mère et enfant à l’occasion des lectures. En 2020, le Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens dépose un projet de recherche clinique centré sur l’étude de la synchronisation mère-bébé pendant la lecture. L’intérêt ici réside dans le fait que l’on ne demande pas directement aux mères de lire, mais qu’elles sont elles aussi « bénéficiaires » de la lecture oralisée (Centre Hospitalier Universitaire, Amiens, 2020). Le projet « Synchroprema » inclut notamment une thèse de médecine (Boissel, 2017), une revue de littérature (Boissel et al., 2022 a) ainsi que la validation d’un instrument  de mesure de la sensibilité maternelle aux interactions sociales avec son bébé, adapté aux prématurés dont l’âge est inclus entre 34 et 36 SA – les grilles de mesure existantes n’étant pas utilisables pour des bébés si jeunes (Boissel et al., 2022 b). Ces étapes préliminaires ont conduit Laure Boissel à engager une thèse de sciences, actuellement en cours, reposant sur l’hypothèse d’une synchronisation mère-bébé à l’occasion des lectures proposés, au sein du service, par l’équipe de psychiatrie de liaison. Le concept de « synchronie » comme modèle d’intersubjectivité est emprunté à Ruth Feldman (Feldman, 2007). Laure Boissel envisage de mesurer cette synchronisation de la mère et de son enfant sur le plan physiologique (par la mesure du tonus vagal de la mère et du bébé), sur le plan endocrinien (par la mesure du couple ocytocine/vasopressine) et sur le plan comportemental (à partir d’observations menées selon la méthode Esther Bick). Les résultats préliminaires de cette expérimentation sont prometteurs, en ce qu’ils témoignent effectivement de cette synchronisation au sein de la dyade à l’occasion de la lecture, effet qui perdure après l’intervention. On attend donc avec intérêt la publication finale de la thèse.

Ces deux angles de l’analyse (langagier et synchronique) sont parfaitement convergents. En effet, une meilleure relation précoce de la mère à son enfant et un attachement plus sécure de l’enfant à ses parents ont des chances de conduire à l’instauration plus aisée de proto-conversations puis de dialogues riches, qui conditionnent à leur tour un meilleur développement de la connectivité neuronale de l’enfant. En ce sens, la santé somatique de l’enfant, la dimension psychique du lien d’attachement entre l’enfant et ses parents, et la qualité « sociale » du langage échangé autour du bébé entretiennent des liens très étroits, ce qui fait signe vers une approche holistique du bébé hospitalisé en néonatologie, incluant les dimensions psycho-affectives et sociales de la parentalité. Au-delà de la seule survie, le bon développement neuronal de l’enfant, gage d’une vie de qualité, est tributaire de l’instauration d’un climat psychique, affectif et langagier qui lui, ne relève pas de la technicité d’un service médical de pointe, mais qui peut s’inscrire dans un certain nombre de propositions dont la lecture.

Freins, facilitateurs, déploiement des programmes

Ces résultats convergents commencent ainsi à apporter la preuve de l’intérêt pluriel de programmes de lecture proposés en néonatologie. Les professionnels concernés cherchent donc à lever les obstacles à leur implantation et à l’engagement des parents. Hill et ses collègues (Philadelphie) ont mené des entretiens avec des parents pour comprendre pour quelles raisons ils ne mettent pas spontanément en œuvre ces lectures avec leur bébé (trop de choses à faire, et pas de conscience claire de l’intérêt de ces lectures pour leur bébé), et quels éléments de contexte les y pousserait (une personne de confiance, et une sensibilisation à l’intérêt des lectures pour le développement de leur bébé) (Hill et al., 2023). Il faut à mon avis tirer tout le paryi possible de cette étude. Le contexte nord-américain est différent : différence de culture de l’écrit, différence de rapport à la littératie, différence de système de santé, qui fait que les éléments de disganostics peuvent ne pas se superposer avec précision. Mais certains phénomène spointés par l’étude sont de toute évidence à prendre très au sérieux. Par exemple, le fait que les parents de bébés prématurés reçoivent déjà beaucoup d’injonctions…

À New York, au sein de l’Icahn School of Medicine at Mount Sinai, Bernard et ses collègues analysent les attitudes des familles et du personnel autour des lectures partagées, afin de mieux cerner les éléments qui affectent favorablement ou défavorablement leur pratique (Bernard et al., 2023). À Cleveland, Latif et ses collègues ont monté une opération de dix jours destinée à évaluer ce qui fonctionne et pourrait mieux fonctionner dans ce domaine (Latif et al., 2023). Un « marathon de lecture » (Read-a-thon) de dix jours a été testé afin d’identifier obstacles et facilitateurs, à l’aide d’approches quantitatives et qualitatives (entretiens, enquêtes, examen de documents). Des revues de littérature sont lancées par plusieurs équipes, ce qui témoigne de l’intérêt de nombreux services de néonatologie (Boissel et al., 2022 ; Joaquim et al., 2023). Tous ces travaux, qu’ils soient préalables à une étude randomisée, ou qu’ils cherchent à valider empiriquement la plus ou moins grande efficacité d’un dispositif mis en place, en appellent à des études plus détaillées, plus poussées, plus représentatives portant sur les effets de la lecture sur les bébés prématurés et leur famille. Justement ce que je souhaite faire.

J’ai passé en revue jusqu’ici les articles scientifiques évoquant des recherches menées autour de la lecture en néonatologie. Un cercle vertueux semble s’être mis en place en Amérique du Nord : les résultats positifs des études exploratoires incitent à mettre sur pied des programmes de lecture, et leur existence suscite des envies d’en savoir plus, d’où de nouvelles recherches. De nombreuses expérimentations de programmes de lectures en néonatologie se sont donc déployées aux États-Unis, ce qui suit la logique d’installation des programmes du type Reach Out and Read. Il est probable que d’autres expérimentations, ailleurs dans les pays développés, se soient mises en place sans qu’en témoignent des publications scientifiques. Quoi qu’il en soit un témoin nous permet de vérifier que ces préconisations sont d’ores et déjà en train de se transformer en une véritable “culture de la lecture en néonatologie” : une simple recherche avec les mots « NICU + reading » dans un moteur de recherche permet de constater que des dizaines d’hôpitaux,  en Amérique du Nord, ont mis en place des propositions de lectures adressées aux parents de bébés prématurés. J’en propose ci-dessous un rapide tour d’horizon.

Des programmes hospitaliers se diffusent

J’abandonne (provisoirement) ici la stricte “revue de littérature” scientifique pour me consacrer aux documents de communication grand public, qui s’adressent à des parents ou de simples citoyens, et témoignent du fait que ces lectures n’apparaissent plus comme des initiatives pionnières bizarres, mais comme des interventions aux effets validés, qu’il convient désormais de faire conaître et de soutenir. J’ai trouvé toutes les informations qui suivent dans la presse généraliste, ou sur des sites institutionnels d’établissement hospitaliers et leurs supports de communication externes (comme des chaînes YouTube, etc.).

Les premiers témoignages datent des années 2015-2016, et concernent des expérimentations à Cleveland (Ohio) ou à l’hôpital Brigham de Boston, très proche du foyer de naissance de Reach Out and Read – ce dernier centre hospitalier met une brochure à disposition des parents, et propose un petit film montrant des parents à l’œuvre, lisant Bonsoir Lune en anglais et en espagnol :

Brigham Baby Academy from BWH Public Affairs on Vimeo.

Le site destiné aux parents Today’s Parents invite à la lecture en néonatologie dès 2017 et le quotidien Dallas News ou la chaîne NBC dès 2018. Puis ce sont les hôpitaux et les grands groupes de santé qui se mettent à faire la promotion, sur leurs canaux de communication privés, des programmes de lectures mis en place dans leurs unités néonatales : à Baltimore (programme « Gosling »), Philadelphie, San Diego, Birmingham, Milwaukee, Tucson, Orlando. L’hôpital de Stanford (San Francisco, Californie) met un point d’honneur à valoriser les lectures en néonatologie chaque mois de décembre depuis 2017 (Jenkins, 2017 ; Digitale, 2018 ; Graham, 2019, 2020, 2023 ; Valente, 2022).

Certains de ces articles mettent en avant des programmes d’ambition nationale. J’ai déjà évoqué le rôle pionnier joué par le programme Reach Out and Read né à Boston. Il est décliné pour les unités néonatales, invente des modalités de partage large (notamment en créant deux épisodes de podcast sur le sujet, ici et ici) et s’implante par exemple à Cleveland ou Portland.

Mais le succès majeur revient au programme « Babies With Books Read-a-thon », initiateur d’un marathon de lecture d’une dizaine de jours qui se pratique depuis 2020, et est suivi dans plus de 150 services de néonatologie. À l’origine, comme on le voit sur la petite vidéo ci-dessus, c’est un programme philanthropique né à Portland (Oregon), lancé par un adolescent et animé par des étudiants et des lycéens, et qui s’est répandu dans le pays depuis 2020, autour de plusieurs actions : la distributions de colis de livres à la naissance d’un bébé prématuré ; les lectures individuelles proposées dans les chambres par des adolescents ; et le marathon de lecture annuel. Ce « Read-A-Thon » se pratique désormais à Baton Rouge (Louisiane), à Oxnard et Sacramento (Californie), à Urbana (Illinois), à San Antonio (Texas), à Hartford (Connecticut), Pinehurst et Santa Clara (Caroline du Nord) – entre autres : car plus de 150 services de néonatologie sont concernés.

Les grands programmes de soutien aux soins de développement apportent leur voix à cette mise en valeur de la lecture : le NIDCAP australien » apporte son soutien au Little Readers Read-A-Thon.

Des programmes se développent aussi, avec moins d’ampleur, au Canada (en Alberta, Gomez, 2018 ; dans le Manitoba, Rzepecki, 2019 ; à Edmonton, La Rosa, 2020), en Australie, comme sur la vidéo ci-dessus (on en parle sur ABC News ou dans un blog). En revanche, pas d’initiative européenne visible sur le web.

*

Les lignes et les billets qui précèdent soulignent l’engouement récent des unités néonatales américaines pour les programmes de lecture offertes aux bébés et à leurs familles, programmes dont l’implantation est facilitée par la popularité de dispositifs anciens visant des enfants un peu plus âgés, de type Reach Out and Read. C’est à la faveur de ces implantations que se sont développées les recherches. Elles se déploient principalement dans les deux directions principales des actions de prévention dirigées vers les nourrissons. Selon qu’on met en avant la centralité du lien d’attachement ou les conditions du bon développement neuronal, on développe des recherches portant plutôt sur la synchronie mère-enfant ou plutôt sur les fonctions neurologiques et leurs conditions de développement. Bien que les approches, et les instruments d’exploration, soient fondamentalement différents, il n’y a pas de raison de penser, à ce stade, que ces deux voies d’exploration donnent des résultats divergents. Il n’en reste pas moins que les études sont à mener : c’est un vaste champ de réflexion et d’expérimentation qui s’ouvre ici.

Il s’ouvre notamment devant moi, puisque je participe depuis trois ans à un programme de lectures aux bébés de néonatologie du CHRU de Tours, ‘LIsons aux Nourrissons’. L’objectif de ce tour d’horizon en 6 billets était de poser le cadre international : que sait-on sur le sujet ? que fait-on ? que reste-t-il à faire ? Je crois avoir répondu aux deux premières questions. Il reste… tout le reste.

(à suivre)

L’image d’en-tête de ce billet, comme des autres billets de cette série, a été empruntée sur un site qui promeut la pratique de la lecture en unité néonatale. Ici c’est un article sur le programme NICU Bookworm à Birmingham en Alabama.

Bibliographie

Bernard Stephanie, Hebert Camille, Katz Cynthia, Mogilner Leora, Weintraub Andrea, Bragg Jennifer et Guttmann Katherine F., « Maternal and staff perceptions of shared reading in the neonatal intensive care unit », Journal of Perinatology: Official Journal of the California Perinatal Association, Avril 2023, vol. 43, no 4, pp. 529‑531.

Biasini Augusto, Monti Fiorella, Stella Marcello et Neri Erica, « Tale reading to premature babies in Neonatal Intensive Care Unit is a further step up in caring for them: two years later results. », in Health Communication: Advocacy Strategies, Effectiveness and Emerging Challenges, New York, Nova Science Publisher, 2015, pp. 1‑14.

Boissel Laure, Guilé Jean-Marc, Viaux-Savelon Sylvie, Mariana Charlotte, Corde Pascal, Wallois Fabrice, Wallois Fabrice, Benarous Xavier et Benarous Xavier, « A narrative review of the effect of parent–child shared reading in preterm infants », Frontiers in Pediatrics, 1 Septembre 2022, vol. 10. (a)

Boissel Laure, Pinchaux Emeric, Guilé Marine, Corde Pascal, Crovetto Cécile, Diouf Momar, Mariana Charlotte, Meynier Jonathan, Picard Carl, Scoury Daphné, Cohen David, Benarous Xavier, Viaux-Savelon Sylvie et Guilé Jean-Marc, « Development and reliability of the coding system evaluating maternal sensitivity to social interactions with 34- to 36-week postmenstrual age preterm infants », Frontiers in Psychiatry, 2022, vol. 13, p. 938482. (b)

Braid Susan et Bernstein Jenny, « Improved Cognitive Development in Preterm Infants with Shared Book Reading », Neonatal network: NN, 2015, vol. 34, no 1, pp. 10‑17.

Braid Susan et Bernstein Jenny, « Improved Cognitive Development in Preterm Infants with Shared Book Reading », Neonatal network: NN, 2015, vol. 34, no 1, pp. 10‑17.

Brignoni-Pérez Edith, Morales Maya Chan, Marchman Virginia A., Scala Melissa, Feldman Heidi M., Yeom Kristen et Travis Katherine E., « Listening to Mom in the NICU: effects of increased maternal speech exposure on language outcomes and white matter development in infants born very preterm », Trials, 13 Juillet 2021, vol. 22, no 1, p. 444.

Canault Mélanie, Le Normand Marie-Thérèse et Thai Van Hung, « LENA (TM) (Language ENvironment Analysis System) : un système de reconnaissance automatique de la parole et de l’environnement langagier de l’enfant », Enfance, 2017, vol. 2, no 2, pp. 199‑216.

Caskey Melinda, Stephens Bonnie, Tucker Richard et Vohr Betty, « Importance of parent talk on the development of preterm infant vocalizations », Pediatrics, Novembre 2011, vol. 128, no 5, pp. 910‑916.

Centre Hospitalier Universitaire, Amiens, Reading Stories to Premature Babies Reinforces Mother-baby Synchronies?, clinicaltrials.gov, 2020.

Clemens Erika et Postel Cynthia, « A NICU Reading Program to Influence Parent Reading Practices and Infant Development », Journal of Obstetric, Gynecologic & Neonatal Nursing, 1 Juin 2017, vol. 46, no 3, p. S29.

Desmurget Michel, Faites-les lire !. L’extraordinaire pouvoir de la lecture (Pour en finir avec le crétin digital), Seuil, 2023, 304 p.

Diamant-Cohen Betsy, Sonnenschein Susan, Sacks Dawn, Rosswog Summer et Hussey-Gardner Brenda, « Mother Goose in the NICU: Support for the Neediest Infants and Their Families », Children and Libraries, 15 Mars 2018, vol. 16, no 1, pp. 3‑7.

Erdei Carmina, Klass Perri et Inder Terrie E., « Reading Aloud with Infants in the Neonatal Intensive Care Unit: A Unit-Based Program to Enhance Language Enrichment and Support Early Foundational Relationships », American Journal of Perinatology, Février 2023, vol. 40, no 3, pp. 255‑259.

Feldman Ruth, « Parent–infant synchrony and the construction of shared timing; physiological precursors, developmental outcomes, and risk conditions », Journal of Child Psychology and Psychiatry, 2007, vol. 48, no 3‑4, pp. 329‑354.

Gilkerson Jill, Richards Jeffrey A., Warren Steven F., Oller D. Kimbrough, Russo Rosemary et Vohr Betty, « Language Experience in the Second Year of Life and Language Outcomes in Late Childhood », Pediatrics, Octobre 2018, vol. 142, no 4, p. e20174276.

Hersey Alicia, Hoffman Laurie, Tucker Richard et Vohr Betty, « Enhancing the NICU language environment with a neonatal Cuddler program », Journal of Perinatology: Official Journal of the California Perinatal Association, Août 2021, vol. 41, no 8, pp. 2063‑2071.

Hill Morgan E., Martin Ashley et DeMauro Sara B., « Reading to the Preterm Infant: Parent Perspectives on Barriers and Facilitators », Academic Pediatrics, 2023, vol. 23, no 1, pp. 148‑154.

Jain Viral G., Kessler Christy, Lacina Linda, Szumlas Greg A., Crosh Clare, Hutton John S., Needlman Robert et Dewitt Thomas G., « Encouraging Parental Reading for High-Risk Neonatal Intensive Care Unit Infants », The Journal of Pediatrics, 1 Mai 2021, vol. 232, pp. 95‑102.

Joaquim Paula, Calado Gabriela et Costa Mónica, « Benefits of reading to premature newborns in the neonatal intensive care unit: A scoping review », Journal of Neonatal Nursing, 18 Novembre 2023.

Jones Martha Wilson et Englestad Donna M., « « Womb » literacy: reading to infants in the NICU », Neonatal network: NN, Août 2004, vol. 23, no 4, pp. 65‑69.

Kim Theresa H. M., Campbell-Yeo Marsha, Disher Tim, Dol Justine, Richardson Brianna, Chez NICU Home team in alphabetical order, Bishop Tanya, Delahunty-Pike Alannah, Dorling Jon, Glover Megan, Inglis Darlene, Johnson Teresa, Lalanne Denise, Mcmillan Doug, Mcgrath Patrick, Monaghan Joelle, Orovec Adele, Simpson David C., Skinner Natasha, Wozney Lori et Whitehead Leah, « Caregiver Presence and Involvement in a Canadian Neonatal Intensive Care Unit: An Observational Cohort Study », Journal of Pediatric Nursing, 2021, vol. 60, pp. 123‑129.

Lacina L, Roux M, Kessler C et Jain V, « Using Newborn Individualized Developmental Care and Assessment Program (NIDCAP) Philosophy and Principles in the Implementation of a NICU Book Sharing Program », Developmental Observer, 23 Janvier 2020, vol. 13, no 1, p. 5.

Lariviere Janice et Rennick Janet E., « Parent picture-book reading to infants in the neonatal intensive care unit as an intervention supporting parent-infant interaction and later book reading », Journal of developmental and behavioral pediatrics: JDBP, Mars 2011, vol. 32, no 2, pp. 146‑152.

Latif Marina, Duarte Ribeiro Ana Paula, Blatz Mary Ann, Burkett Kathleen, Dragon Mary Ann, Craver Traci, Cogan Stacie, Ricciardi Sheri et Weber Ashley, « Encouraging Our NICU to « Read-a-Latte »: Leveraging a Read-a-Thon to Launch a Quality Improvement Initiative », Advances in Neonatal Care: Official Journal of the National Association of Neonatal Nurses, 1 Avril 2023, vol. 23, no 2, pp. 120‑131.

Levesque Bernadette M., Tran Anh, Levesque Emily, Shrestha Hira, Silva Ramona, Adams Marsha, Valles Marilyn, Burke Judith, Corning-Clarke Alison et Ferguson Carole, « Implementation of a pilot program of Reach Out and Read® in the neonatal intensive care unit: a quality improvement initiative », Journal of Perinatology: Official Journal of the California Perinatal Association, Juin 2018, vol. 38, no 6, pp. 759‑766.

Mayne Julia, McGowan Elisabeth C., Chiem Adrian, Nwanne Ogochukwu, Tucker Richard et Vohr Betty R., « Randomised controlled trial of maternal infant‐directed reading among hospitalised preterm infants », Acta Paediatrica, Octobre 2022, vol. 111, no 10, pp. 1921‑1932.

Mayne Julia, McGowan Elisabeth C., Chiem Adrian, Nwanne Ogochukwu, Tucker Richard et Vohr Betty R., « Randomised controlled trial of maternal infant‐directed reading among hospitalised preterm infants », Acta Paediatrica, Octobre 2022, vol. 111, no 10, pp. 1921‑1932.

McGowan Elisabeth C., Caskey Melinda, Tucker Richard et Vohr Betty R., « A Randomized Controlled Trial of a Neonatal Intensive Care Unit Language Intervention for Parents of Preterm Infants and 2-Year Language Outcomes », The Journal of Pediatrics, Janvier 2024, vol. 264, p. 113740.

Mendelsohn A. L., Dreyer B. P., Tamis-LeMonda C. S. et Ahuja P., « Validity of StimQ, a Scale for Assessing the Cognitive Home Environment, », Journal of Developmental & Behavioral Pediatrics, Octobre 1999, vol. 20, no 5, p. 399.

Neri Erica, De Pascalis Leonardo, Agostini Francesca, Genova Federica, Biasini Augusto, Stella Marcello et Trombini Elena, « Parental Book-Reading to Preterm Born Infants in NICU: The Effects on Language Development in the First Two Years », International Journal of Environmental Research and Public Health, 29 Octobre 2021, vol. 18, no 21, p. 11361.

Quigley Lauren Lorenzi, Impact of a NICU bedside reading initiative on self-reported maternal stress and mother-infant attachment, PhD Dissertation, Duquesne University, Pittsburg (PA), 2020.

Rand Katherine et Lahav Amir, « Impact of the NICU environment on language deprivation in preterm infants », Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992), Mars 2014, vol. 103, no 3, pp. 243‑248.

Romeo Rachel R., Segaran Joshua, Leonard Julia A., Robinson Sydney T., West Martin R., Mackey Allyson P., Yendiki Anastasia, Rowe Meredith L. et Gabrieli John D. E., « Language Exposure Relates to Structural Neural Connectivity in Childhood », The Journal of Neuroscience: The Official Journal of the Society for Neuroscience, 5 Septembre 2018, vol. 38, no 36, pp. 7870‑7877.

Romeo Rachel, Pezanowski Regina, Merrill Kassie, Hargrave Sarah et Hansen Anne, « Parent and staff perspectives on the benefits and barriers to communication with infants in the neonatal intensive care unit », Journal of Child Health Care: For Professionals Working with Children in the Hospital and Community, Septembre 2023, vol. 27, no 3, pp. 410‑423.

Rubinos L. H., Brown M., Bahrami L., Christ L. et Hurt H., « « The story behind NICU reading programs » », Journal of Perinatology: Official Journal of the California Perinatal Association, Novembre 2016, vol. 36, no 11, pp. 930‑931.

Scala Melissa, Seo Suna, Lee-Park Juniper, McClure Christina, Scala Maria, Palafoutas Judith Jones et Abubakar Kabir, « Effect of reading to preterm infants on measures of cardiorespiratory stability in the neonatal intensive care unit », Journal of Perinatology, Novembre 2018, vol. 38, no 11, pp. 1536‑1541.

Shanty Lisa, Dowling Rebecca, Sonnenschein Susan et Hussey-Gardner Brenda, « Evaluation of an Early Language and Literacy Program for Parents of Infants in the NICU », Neonatal Network, 8 Juillet 2019, vol. 38, no 4, pp. 206‑216.

Shellhaas Renée A., Burns Joseph W., Barks John D. E., Hassan Fauziya et Chervin Ronald D., « Maternal Voice and Infant Sleep in the Neonatal Intensive Care Unit », Pediatrics, Septembre 2019, vol. 144, no 3, p. e20190288.

Varisco Gabriele, Van Der Wal Wilhelmina R., Bakker-Bos Joy, Kommers Deedee, Andriessen Peter et Van Pul Carola, « Effect of Music Therapy Interventions on Heart Rate Variability in Premature Infants », Annual International Conference of the IEEE Engineering in Medicine and Biology Society. IEEE Engineering in Medicine and Biology Society. Annual International Conference, Juillet 2022, vol. 2022, pp. 678‑681.

Yu Wan-Chen, Chiang Ming-Chou, Lin Kuan-Chia, Chang Chun-Chu, Lin Kai-Hui et Chen Chi-Wen, « Effects of maternal voice on pain and mother-Infant bonding in premature infants in Taiwan: A randomized controlled trial », Journal of Pediatric Nursing, 2022, vol. 63, pp. e136‑e142.

Sources journalistiques et web

BWH Research Institute. « Brigham Research Institute | Baby Academy: Brigham Preemies Read to in NICU », 12 novembre 2022. https://www.bwhresearch.org/baby-academy-brigham-preemies-read-to-in-nicu/.

BWH Strategic. « Brigham Baby Academy Promotes Reading to NICU Newborns ». Brigham Bulletin, 4 janvier 2016. https://bwhbulletin.org/2016/01/04/brigham-baby-academy-promotes-reading-to-nicu-newborns/.

Carle Health. « NICU Focuses on Importance of Reading to Babies through Read-a-Thon | Carle.Org ». Carle Health (Groupe médical, Illinois), 16 septembre 2021. https://carle.org/newsroom/community/2021/09/nicu-focuses-on-importance-of-reading-to-babies-th.

Carroll, Jen. « Reading to Your Baby in the NICU ». Reach Out and Read (blog), 2 février 2022. https://reachoutandread.org/2022/02/02/reading-to-your-baby-in-the-nicu/.

Children’s Wisconsin. « Curling up with a good book and your little one ». Facebook, 10 octobre 2022. https://www.facebook.com/childrenswi/posts/5738285552862309/?paipv=0&eav=AfalOvy6f8VCjdnhxMJSYFSagI0_NeN2VsLOhRqZFJ6PLvp8kKQNTbmlppXnC4_PZQc&_rdr.

Consult QD. « Once Upon a Time in the NICU ». Consult QD, 12 août 2015. https://consultqd.clevelandclinic.org/once-upon-a-time-in-the-nicu/.

Dallas News. « “I’m Not Going to Cry. I’m Going to Read”: How Reading to Preemies Can Help Parents and Babies ». Dallas News, 12 mars 2018, sect. Arts & Entertainment. https://www.dallasnews.com/arts-entertainment/2018/03/12/i-m-not-going-to-cry-i-m-going-to-read-how-reading-to-preemies-can-help-parents-and-babies/.

Digitale, Erin. « A Dose of Dr. Seuss for Packard Children’s Preemies ». Scope (Stanford Medicine) (blog), 26 décembre 2018. https://scopeblog.stanford.edu/2018/12/26/a-dose-of-dr-seuss-for-packard-childrens-preemies/.

Felicity. « Reading to a Baby in the NICU ». The Book Basket Company (blog), 22 septembre 2019. https://www.bookbaskets.com.au/blog/reading-to-a-baby-in-the-nicu/.

Gisondi, Theresa. « Little Readers Read-A-Thon Winner 2020 ». Developmental Observer- The Official Newsletter of the NIDCAP Federation International, 2021.

Glenn, Caroline. « Nurse Donates 600 Books to AdventHealth NICU to Help Parents and Babies Bond | AdventHealth Central Florida Media Resources », 24 juillet 2023. https://www.adventhealth.com/business/adventhealth-central-florida-media-resources/news/nurse-donates-600-books-adventhealth-nicu-help-parents-and-babies-bond.

Gomez, Vanessa. « Books for Newborns Build Maternal Bonds ». Alberta Health Services, 14 novembre 2018. https://www.albertahealthservices.ca/news/Page14757.aspx.

Gonzalez, Ofelia. « FTF Partner and Tucson Medical Center Create Reading Corner for Babies in NICU (First Things First, Arizona) ». First Things First (blog), 15 décembre 2022. https://www.firstthingsfirst.org/2022/12/ftf-partner-and-tucson-medical-center-create-reading-corner-for-babies-in-nicu/.

Graham, Erin. « Can Talking to a Baby Matter as Much as Calories? – Stanford Medicine Children’s Health Blog ». Healthier, Happy Lives Blog (blog), 6 décembre 2023. https://healthier.stanfordchildrens.org/en/can-talking-to-a-baby-matter-as-much-as-calories/.

Graham, Erin. « Language Nutrition in the NICU – Stanford Medicine Children’s Health Blog ». Healthier, Happy Lives Blog (blog), 11 décembre 2020. https://healthier.stanfordchildrens.org/en/language-nutrition-in-the-nicu/.

Graham, Erin. « Storytime at NICU – Stanford Medicine Children’s Health Blog ». Healthier, Happy Lives Blog (blog), 18 décembre 2019. https://healthier.stanfordchildrens.org/en/storytime-at-nicu/.

Guest, Annie. « Program Encourages Parents to Read to Their Newborns in Neonatal Intensive Care ». ABC News, 10 septembre 2022. https://www.abc.net.au/news/2022-09-11/reading-to-newborn-babies-in-nicu-has-many-benefits/101419566.

Hartford Hospital. « Babies With Books NICU Read-A-Thon », 16 septembre 2022. https://hartfordhospital.org/about-hh/news-center/news-detail?articleId=44529&publicid=395.

Hussey-Gardner Brenda et Sonnenschein Susan, « Reading and singing to preemies helps parents feel comfortable with their fragile babies », The Conversation, 8 mai 2018. http://theconversation.com/reading-and-singing-to-preemies-helps-parents-feel-comfortable-with-their-fragile-babies-93352.

Jenkins, Julienne. « Reading, Skin-to-Skin Bonding Offer Developmental Benefits to NICU Babies – Stanford Medicine Children’s Health Blog ». Healthier, Happy Lives Blog (blog), 5 décembre 2017. https://healthier.stanfordchildrens.org/en/reading-skin-to-skin-bonding-benefits-nicu-babies/.

La Rosa, Francis. « Nurtured in the NICU: Early Literacy Through the Welcome Baby Program ». Canadian Premature Babies Foundation (blog), 2 mars 2020. https://www.cpbf-fbpc.org/post/early-literacy-through-the-welcome-baby-program.

Life’s Little Treasures Foundation (2023) ‘Little Readers Read-A-Thon: Monday 4th- Friday 15th September, 2023’, Life’s Little Treasures Foundation, September. Available at: https://lifeslittletreasures.org.au/our-services/little-readers-read-a-thon-monday-4th-friday-15th-september-2023/ (Accessed: 6 February 2024).

Methodist Hospital San Antonio (Texas). « This September, our NICU is joining the national Babies with Books read-a-thon », 21 septembre 2021. https://www.facebook.com/methodisthospitalsanantonio/photos/a.129763302068058/629336682110715/?type=3&paipv=0&eav=Afa_5zozwNurn_jHjJbABrU99GjHbvhSSZsdOPKVATeY9w-lIG9wc_bsRBzoq3RgXvA&_rdr.

Moore Regional Hospital. « FirstHealth’s Tiniest Patients Take Part in Second Annual Read-a-Thon », 12 septembre 2023. https://www.firsthealth.org/about-us/news/2023/firsthealths-tiniest-patients-take-part-in-second-annual-read-a-/.

NBC, « This NICU Gives Books so Parents Can Read to Their Preemies ». NBC News, 3 avril 2018. https://www.today.com/video/this-nicu-gives-books-so-parents-can-read-to-their-preemies-1201577539520.

Penn Medicine. « A New Reading Program Is Changing Lives in the NICU ». Penn Medicine News (Philadelphia, Penn), 30 août 2019. https://www.pennmedicine.org/news/internal-newsletters/system-news/2019/september-final/a-new-reading-program-is-changing-lives-in-the-nicu.

Rideout, Nicole. « OHSU Program Provides Books, Joy for Newborn Patients, Families (Reach Out and Read NICU) ». OHSU News, 15 août 2023. https://news.ohsu.edu/2023/08/15/ohsu-program-provides-books-joy-for-newborn-patients-families.

Rosenj. « Santa Clara NICU Nurses Win Read-a-Thon ». Kaiser Permanente Nursing in Northern California (blog), 18 octobre 2023. https://nursingncal.kaiserpermanente.org/scnicureadathon/.

Rzepecki, Erica. « Nurtured in the NICU: Baby Readers ». Canadian Premature Babies Foundation (blog), 7 octobre 2019. https://www.cpbf-fbpc.org/post/nurtured-in-the-nicu-baby-readers.

The Health News Team. « The Benefits of Reading to Infants in the NICU | Sharp HealthCare », 23 octobre 2020. https://www.sharp.com/health-news/reading-in-the-nicu-a-love-story.

Today’s Parent. « It’s Never Too Early: Why Parents Are Reading to Their Preemies in the NICU ». Today’s Parent, 12 septembre 2017. https://www.todaysparent.com/baby/newborn-care/its-never-too-early-why-parents-are-reading-to-their-preemies-in-the-nicu/.

Tomiyoshi, Tricia. « Board books needed as UC Davis NICU joins Read-a-Thon ». US Davis Health, 19 septembre 2023. https://health.ucdavis.edu/news/headlines/board-books-needed-as-uc-davis-nicu-joins-read-a-thon–/2023/09.

UAB Medicine. « New Chapters Unfold for the NICU Bookworms Reading Program ». UAB Medicine (blog), 2021. https://www.uabmedicine.org/news/new-chapters-unfold-for-uab-medicine-nicu-bookworms-reading-program/.

UH Rainbow Babies & Children’s (Ohio). « Our NICU celebrated National Read Across America Day with some extra stories for the babies! » Instagram, 3 mars 2022. https://www.instagram.com/p/Can8HEogyVn/.

UH Rainbow Babies & Children’s Hospitals (Ohio). « UH Rainbow’s Neonatal Intensive Care Unit is one of only a few NICUs in the country to be fully Reach out and Read certified », 20 juillet 2021. https://www.facebook.com/UHRainbowBabies/photos/a.274547519248560/4176912469012026/?paipv=0&eav=AfYNuYmQZMyYa0hOXEI7Ac8XWAJm_h-7caem0-vKjewa7cLDEYz0nSeUtxu06bWKJNo&_rdr.

Valente, Elizabeth. « The Novel Idea of Reading to Infants: How an Annual Reading Program Helps NICU Babies and Caregivers – Stanford Medicine Children’s Health Blog ». Healthier, Happy Lives Blog (blog), 16 décembre 2022. https://healthier.stanfordchildrens.org/en/the-novel-idea-of-reading-to-infants-how-an-annual-reading-program-helps-nicu-babies-and-caregivers/.

Valente, Elizabeth. « The Novel Idea of Reading to Infants: How an Annual Reading Program Helps NICU Babies and Caregivers – Stanford Medicine Children’s Health Blog ». Healthier, Happy Lives Blog (blog), 16 décembre 2022. https://healthier.stanfordchildrens.org/en/the-novel-idea-of-reading-to-infants-how-an-annual-reading-program-helps-nicu-babies-and-caregivers/.

Woman’s Hospital Baton Rouge. « Woman’s Hospital Participates in NICU Read-A-Thon ». Healthcare Journal of Baton Rouge, 1 octobre 2020. https://healthcarejournalbr.com/news/woman%E2%80%99s-hospital-participates-in-nicu-read-a-thon.

Zicklin, Christina. « St. John’s Regional Medical Center’s NICU Part of Nationwide Read-a-thon ». St. John’s Healthcare Foundation, 13 septembre 2021. https://www.supportstjohns.org/press-release-nicu-read-a-thon-2021.



Citer ce billet
Cécile Boulaire (2024, 12 février). #6 Lire aux bébés en unité néonatale (2/2). Album '50' Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vt9q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.