Archives de catégorie : Démarches, théories & réflexions personnelles

Lecture du moment: Wilfried Lignier, Prendre

Je viens de terminer la lecture très stimulante de l’ouvrage du sociologue Wilfried Lignier intitulé Prendre et sous-titré Naissance d’une pratique sociale élémentaire (Seuil, 2019). Ce que le titre n’indique pas : il s’agit d’une recherche fondée sur l’observation du geste de « prendre » au sein d’une crèche, plus précisément d’une section des « grands ». Phénomène assez rare, donc, dans la sociologie de l’enfance : Lignier s’intéresse à la sociologie des enfants de moins de trois ans. L’ouvrage est très dense en observations, et ouvre des perspectives très intéressantes bien au-delà des seuls sociologues.

Continuer la lecture de Lecture du moment: Wilfried Lignier, Prendre

Lecture du moment: Tove Jansson, Fair-play

Les éditions La Peuplade, à Chicoutimi (Canada) viennent de publier la traduction française d’un petit recueil de nouvelles pour adultes de Tove Jansson, sous le titre Fair-play (titre original: Rent spel). Traduites par Agneta Segol, ces nouvelles révèlent une autre Tove Jansson que celle des Moumine… quoique.

Continuer la lecture de Lecture du moment: Tove Jansson, Fair-play

Une année pleine

L’année se termine. Il est d’usage de dire qu’on en sort fatigué. Je suis, pour ma part, épuisée. Rien qu’une enfilade de bonnes nuits de sommeil, quelques semaines sans mail et un peu de repos ne finisse par soigner, bien sûr. Mais je ressens le besoin de faire retour sur ce qui est cause de cet épuisement: un bilan de l’année écoulée. Continuer la lecture de Une année pleine

Lectures du moment: Arthur Lochman, La vie solide. La charpente comme éthique du faire

Pourquoi ai-je eu envie de lire ce livre écrit par un philosophe et consacré à la charpente ? Parce que l’image de couverture évoquait la sensualité d’un jouet en bois conçu par l’artiste japonais Katsumi Komagata, qui m’a toujours fascinée1. Composé de bûchettes de bois sérigraphiées et parfaitement lisses, il permet des assemblages imaginatifs, mais j’ai toujours aimé surtout la perfection de sa réalisation, son toucher lisse et sa finition laquée, ses couleurs pures, la rigueur de ses arêtes. Est-ce un motif suffisant pour choisir d’acheter et de lire un livre? Pour moi, oui.

Continuer la lecture de Lectures du moment: Arthur Lochman, La vie solide. La charpente comme éthique du faire

  1. Block’N Block était jusqu’à présent commercialisé par Les Trois Ourses, à qui j’ai emprunté cette photo. © photo: Anaïs Beaulieu / Les Trois Ourses []

Lectures du moment: Pierre Bergounioux, Hôtel du Brésil

Les éditions Gallimard viennent de publier ce petit texte de Pierre Bergounioux dans la collection “Connaissance de l’inconscient”, ce qui est en soi un motif de réjouissance, car de l’inconscient il n’est pas du tout question. Par contre, de Bergounioux, oui – et de son enfance enclose  de “grès hettangiens”.

Continuer la lecture de Lectures du moment: Pierre Bergounioux, Hôtel du Brésil

La tentation Lobel

À intervalles régulier, un auteur ou une paire auteur-illustrateur tente d’atteindre le niveau de perfection absolue incarné par la série Ranelot et Bufolet (Frog & Toad) d’Arnold Lobel. Cette fois, c’est le duo Henri Meunier & Benjamin Chaud qui s’y colle, avec Taupe et Mulot(Hélium, 2019). Continuer la lecture de La tentation Lobel

Lectures du moment: Véronique Decker, Pour une école publique émancipatrice

Troisième billet de mes “lectures de saison”, Pour une école publique émancipatrice est un petit livre (vert) publié chez Libertalia dans la collection “N’autre école”. Pourquoi est-ce que je le choisis dans le coin de table “sciences sociales / politiques” de ma librairie? Sans doute attirée par sa couleur, sans doute aussi par la dimension clairement affirmative de son titre, qui tranche sur le verbiage lénifiant que nous inflige actuellement l’université en régime “PIA3” en matière de réflexion pédagogique. Sans doute aussi parce que, lorsque je l’achète, on s’achemine vers la fin du semestre et que je ne suis pas très satisfaite du nouveau cours que j’ai expérimenté depuis janvier (j’en parle – avant – et – après). Ce que je cherche en effet, c’est réussir un enseignement qui soit pleinement émancipateur pour mes étudiants – et ce, d’autant plus que cette fournée-là se destine à enseigner à son tour. Et je le souhaite parce que je continue de croire, plus que jamais, à la nécessité d’un enseignement public de qualité, de la maternelle à l’université. Je ne connais pas alors les éditions Libertalia, mais je découvre vite que la collection à laquelle appartient ce titre, “N’autre école”, porte le nom d’une revue pédagogique de la CNT, revue partenaire du site Questions de classe(s) que je lis régulièrement. Je suis donc en terrain familier. Continuer la lecture de Lectures du moment: Véronique Decker, Pour une école publique émancipatrice

Lectures du moment: Thierry Laget, Proust prix Goncourt

Un week-end assez pluvieux avec grosse toux m’ont fourni le prétexte à lire le petit essai de Thierry Laget, Proust, prix Goncourt. Une émeute littéraire (Gallimard, 2019), publié à l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à À l’ombre des jeunes filles en fleurs. L’occasion de se replonger dans l’atmosphère du Paris littéraire des années 1910 – dense et étriqué à la fois. Continuer la lecture de Lectures du moment: Thierry Laget, Proust prix Goncourt

Lectures du moment: Jacques Lin, La Vie de radeau

J’inaugure avec ce billet une série de notes de lecture. Il faut entendre “du moment” dans un sens un peu flottant : ce ne sont pas forcément les lectures que je fais “en ce moment”, mais bien celle qui se sont accumulées ces dernières semaines ou ces derniers mois – cette dernière saison, devrais-je dire – et qui imprègnent ma pensée du moment. Continuer la lecture de Lectures du moment: Jacques Lin, La Vie de radeau

Encore un peu d’albums coréens? les éditions Sakyejul

Chez Sakyejul Publishing où j’ai eu la chance d’être accueillie lors de ma visite de Paju Book City, nous sommes reçus par Madame Kim Jin, qui nous présente un échantillonnage de la production récente – surtout des créations, même si on y trouve aussi la traduction de l’album allemand Hundert, dont la couverture coréenne est infiniment plus graphique que l’édition originale. Initialement, Sakyejul est un éditeur de sciences humaines né en 1987. C’est dans un second temps que la maison a développé un secteur dédié à la jeunesse, aujourd’hui florissant. Continuer la lecture de Encore un peu d’albums coréens? les éditions Sakyejul

Lire des albums en crèche à Barcelone

Dans le cadre de la création d’un nouvel échange Erasmus, j’ai eu la chance de passer quelques jours à l’Universitat Autònoma de Barcelona. Une occasion idéale, en cette semaine d’élections européennes, de confirmer l’importance des échanges, pour s’ouvrir, s’enrichir et construire concrètement l’idée d’Europe. À mon avis, les échanges Erasmus devraient concerner non seulement étudiants et universitaires, mais toutes les professions, pour comprendre comment font les autres afin de réinterroger ses manières de faire, comparer pour être content de ce qui va bien, identifier les ressemblances pour prendre conscience que l’Europe n’est pas une utopie, mais qu’elle correspond à des valeurs communes.

Continuer la lecture de Lire des albums en crèche à Barcelone