Archives de catégorie : Styles & techniques

Des « iconotextes » chez Hachette: réflexion sur la notion de collection

Quand j’étais enfant, je fréquentais l’annexe toute neuve d’une bibliothèque municipale qui avait ouvert dans mon quartier à peu près au moment où j’apprenais à lire. J’y ai méthodiquement épuisé tous les rayonnages de la section enfantine, à l’exception de celui des albums puisque j’avais passé l’âge. C’est là-bas, je pense, que s’est construit mon rapport intime à la collection comme unité éditoriale et, à mes yeux, « littéraire ». Pour moi qui apprenais sur le tas, il était clair que si un livre m’avait plu, ceux qui lui ressemblaient allaient me promettre le même plaisir. J’avais donc un œil affuté pour repérer les signes d’appartenance à un ensemble. Une monographie parue aux éditions Michel Lagarde a fait ressurgir cette période révolue, et la joie qui s’emparait de moi lorsque j’avais détecté au milieu d’un rayon un bouquin qui promettait d’être aussi fantastique que le premier de la série, découvert par hasard…

Continuer la lecture de Des « iconotextes » chez Hachette: réflexion sur la notion de collection

Fischer par transparence

Pendant que des policiers matraquent des manifestants, que d’autres font passer le bac, et que les universités publiques s’inquiètent, comme les hôpitaux publics et les tribunaux publics, de ce qu’on est en train de faire du modèle social de la république, des artistes publient des livres. Et des libraires les font vivre. Entre deux manifs, j’ai ainsi pu découvrir les derniers livres de Jérémie Fischer, à qui j’avais consacré un billet la première année de ce carnet de recherches. Ouvrir un livre de Jérémie Fischer, c’est s’offrir une chouette parenthèse de finesse, de beauté et de malice dans un quotidien un peu moche et inquiétant…

Continuer la lecture de Fischer par transparence

« Moi, ce que je préfère, ce sont les dessins mystérieux qu’il y a dans Dis-moi Denys »

Ainsi s’exprime Marie dans le courrier des lecteurs du n°59 d’Okapi (avril 1974). Elle désigne par là les extraordinaires dessins abstraits que France de Ranchin fournit au magazine depuis déjà deux ans, qui contribuent à donner à Okapi une allure inimitable  dans ce début des années 1970. Tout a commencé par une commande de labyrinthes pour la rubrique centrale consacrée aux jeux (voir ce qu’en dit Loïc Boyer sur Cligne-Cligne Magazine). Continuer la lecture de « Moi, ce que je préfère, ce sont les dessins mystérieux qu’il y a dans Dis-moi Denys »

Comment faire un TP à distance ?

Cours en ligne #5. Les « vacances » de Pâques m’ont permis d’avancer de manière significative dans l’élaboration des divers modules de mon cours en ligne. La première partie du cours, plus magistrale, est finalement assez facile à monter. Certes, il faut du temps pour transformer la matière d’un exposé magistral en son équivalent en ligne, préparé sous la forme d’un powerpoint bien documenté, dont le commentaire est enregistré et synchronisé, de manière à produire un petit « film » qu’on enrichit de documents annexes et liens hypertexte. Continuer la lecture de Comment faire un TP à distance ?

Des albums aux éditions du Cerf avec le père Cocagnac

Dans le cadre de la préparation d’une rencontre autour du Père Cocagnac et des albums qu’il a créés au Cerf entre 1963 et 1972, organisée par l’Association des amis du Père Cocagnac et Geneviève Patte, j’ai passé la journée à la BnF à compulser les albums dont il est l’auteur, l’illustrateur, l’initiateur, selon les cas. Je les avais déjà étudiés pour préparer la notice « Le Cerf » pour le Dictionnaire du livre de jeunesse, mais depuis quelques semaines il est possible de réaliser, dans les salles d’études de la BnF, des clichés destinés à un usage de recherche, et ça change tout: j’ai pu revenir avec des images, et pas seulement des notes descriptives, forcément frustrantes. Continuer la lecture de Des albums aux éditions du Cerf avec le père Cocagnac

Clémence Pollet à Tours

L’artiste Clémence Pollet est ce semestre en résidence auprès de l’association Livre Passerelle, avec le soutien de l’agence Ciclic. Ce sera j’espère l’occasion de voir de plus près le travail de cette illustratrice qui s’exprime notamment au moyen de la linogravure, comme elle le détaille sur son blog à propos de son dernier album, Mulan, publié par l’éditeur Hongfei Cultures… installé à Amboise !

© Clémence Pollet
© Clémence Pollet

Programme de la résidence de Clémence Pollet

Un livre, c’est fait pour être reproduit

Joëlle Jolivet, "Jardins ouvriers autour du fort d'Ivry", extrait de Vues d'Ivry, Cornelius, 2001.
Joëlle Jolivet, « Jardins ouvriers autour du fort d’Ivry », extrait de Vues d’Ivry, Cornelius, 2001.

Le festival des illustrateurs qui se tient tous les deux ans en septembre à Moulins a eu la bonne idée de publier de courtes vidéos mettant en valeur l’œuvre d’un illustrateur (ici pour la programmation de 2011, et pour celle de 2013). Je suis particulièrement touchée par celle où Joëlle Jolivet, tout en exposant sa propre esthétique (« je crois que je vois au trait »), rappelle quelques évidences de l’illustration, notamment qu’il s’agit d’un art « appliqué », destiné à produire non des œuvres uniques, mais des multiples. Continuer la lecture de Un livre, c’est fait pour être reproduit

Jacqueline Duhême

Paul Eluard, L'Enfant qui ne voulait pas grandir, illustrations de Jacqueline Duhême, G.P., 1980.
Paul Eluard, L’Enfant qui ne voulait pas grandir, illustrations de Jacqueline Duhême, G.P., 1980.

L’émission « L’atelier de… » animée par Vincent Josse sur France Inter le samedi soir nous a réservé ce week-end un très beau moment, puisqu’elle était consacrée à Jacqueline Duhême. Elle y retraçait son parcours, avec une verve intacte et un amour de la vie et des belles choses qui fait envie. Il est possible de la réécouter et de la podcaster ici.

Maurice Sendak & William Blake

source: http://www.philnel.com/2013/03/09/sendakblake/
source: http://www.philnel.com/2013/03/09/sendakblake/

Le blog, souvent passionnant, de Philip Nel, Nine kinds of pie, publie un billet remarquable de de Mark Crosby, consacré aux liens très étroits qu’a toujours entretenus Maurice Sendak avec l’œuvre de William Blake. Mark Crosby est Associate Professor à la Kansas State University et spécialiste de Blake; auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l’artiste, il est responsable de la bibliographie dans le cadre de la William Blake Archive.