Archives par mot-clé : Arnold Lobel

La tentation Lobel (3)

Il y a quelques mois, j’ai commencé à lister les albums qui, de mon point de vue, manifestaient la rémanence, dans l’esprit des artistes contemporains, des albums si parfaits d’Arnold Lobel (c’est et ). Je partais de la parution récente du premier volume des aventures de Taupe et Mulot (Henri Meunier et Benjamin Chaud), et j’évoquais au passage Ramona descu, Toon Tellegen, Kitty Crowther, Mélanie Rutten. J’avais sciemment évité de parler de La Galette et la Grande Ourse, paru en 2009 chez Casterman, que son auteur, Anne Herbauts, dédiait précisément à Lobel et aux souvenirs des lectures qui lui avaient été faites de ses albums. Il m’avait semblé en effet que, malgré le talent absolument indéniable d’Anne Herbauts, son geste ne parvenait alors pas à atteindre la forme de perfection que réalisait Lobel, notamment en termes de simplicité.

Dix ans ont passé. Anne Herbauts publie ce mois-ci, chez Pastel, ce qui semble le premier volume des aventures de Matin Minet, le chat, et de son acolyte le charançon Hadek. Et cette fois, tout y est! C’est à la fois très simple et très poétique – comme Anne Herbauts sait si bien y faire.  Le chat et le charançon partent en quête du Point du jour. Ils croisent notamment Pastouro le vrai ours,  un tigre en peluche nommé Doudoumir, le roitelet Michka… et peuvent se coucher sereins, parce que leur désir a été satisfait. Avant cela, ils auront fait des tumuli de miettes et  laissé leurs traces dans « le frais cresson bleu ». Le texte est fait pour être partagé à l’oral : on imagine les accents terribles de Pomme de pin le péremptoire,  du Gendarme et du Carabinier, de l’âne ou du chat Mystère, on anticipe le plaisir un peu inquiet du petit enfant à qui le texte est offert, qui observe ces deux personnages tourner autour du « point », ce point-du-jour qui, pour nous adultes, est l’aurore, ce qui ne va pas de soi…  Les lecteurs vont attendre avec impatience la suite des aventures de Matin Minet et Hadek le charançon : fantasques, tendres, sérieuses et délicates !

Anne Herbauts, Matin Minet – le Point du Jour, Pastel, 2019.
Pour citer cet article : Cécile Boulaire, "La tentation Lobel (3)," in Album '50', 18 octobre 2019, https://album50.hypotheses.org/3367.

La tentation Lobel (2)

Il y a quelques jours je m’étais amusée, à l’occasion de la parution de Taupe et Mulot d’Henri Meunier et Benjamin Chaud, à dresser la liste des auteurs et illustrateurs qui, à mes yeux du moins, s’étaient mesurés au grand artiste qu’est Arnold Lobel, et avaient essayé, dans leurs albums, s’insuffler quelque chose de la poésie profonde et douce de ses livres. Je me rends compte avec effroi que j’ai oublié deux auteurs importants: correctif aujourd’hui. Ces deux auteurs sont deux autrices, Kitty Crowther et Mélanie Rutten.

Continuer la lecture de La tentation Lobel (2)

La tentation Lobel

À intervalles régulier, un auteur ou une paire auteur-illustrateur tente d’atteindre le niveau de perfection absolue incarné par la série Ranelot et Bufolet (Frog & Toad) d’Arnold Lobel. Cette fois, c’est le duo Henri Meunier & Benjamin Chaud qui s’y colle, avec Taupe et Mulot(Hélium, 2019). Continuer la lecture de La tentation Lobel